Politique de confidentialité et cookies

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité

Etude De Cas TXM – Houston’s Farms (Les fermes de Houston) – le Lean Dans le Secteur Agricole

Client Les fermes de Houston

Localisation Hobart, Australie

Etude de cas Houston’s Farms, le Lean dans le secteur agricole

Farm Hand picking Spinach d’un champ.

Cette étude de cas montre pour la première fois l’application de concepts de Lean Manufacturing dans l’intégralité du processus de la production de légumes frais, dès semences jusqu’à l’expédition. Ce projet est toujours en cours.

Notre client est un grand producteur et transformateur de légumes à feuilles fraîches coupées et préemballées (salades de IV gamme). Il cultive plus de 1000 hectares de variétés de salades et d’herbes aromatiques, et exploite des usines de transformation à Hobart et à Brisbane en Australie. Notre client a la réputation d’être un leader du marché en matière de qualité.

Les légumes à base de feuilles fraîches comme la salade ont une durée de conservation extrêmement courte. Le défi est d’autant plus grand que l’entreprise est située en Tasmanie (île au sud de l’Australie). En effet, le produit doit être expédié quotidiennement vers le continent australien et donc notre client est très désavantagé par rapport à ses concurrents du continent. Au fur et à mesure que le marché des salades préemballées s’est développé, ils ont pris conscience de la nécessité de réduire les coûts unitaires grâce à une meilleure productivité et à une réduction des gaspillages tout au long de la supply chain (du semis jusqu’à la livraison dans le centre de distribution du client).

Les solutions apportées par TXM

TXM a cartographié l’intégralité du processus de la production de salades préemballées, depuis la réception des graines et des semis jusqu’à la livraison du produit fini aux clients basés dans le continent. Cela a permis de mettre en évidence les principales sources de gaspillage et a fourni une feuille de route pour les éliminer ou réduire.

TXM s’est ensuite attachée à apporter un soutien dans l’amélioration des deux usines de transformation et de la ferme. L’accent a d’abord été mis sur le processus d’emballage pour améliorer l’organisation (en utilisant les 5S) et pour améliorer le temps de fonctionnement et la productivité du remplissage et de l’emballage (en utilisant la standardisation du travail et la résolution de problèmes). Des méthodes standards ont été développées pour emballer les produits, la configuration des lignes d’emballage et la fin de ligne avec les produits finis ont été améliorées, et les principales causes d’arrêt des machines de remplissage ont été traitées.

Au départ, l’accent était mis sur la récolte, car l’absence de méthode standard de récolte avait entraîné des niveaux de productivité et de qualité incohérents. De plus, une mauvaise organisation de la collecte des produits a entraîné une dégradation et une perte des produits lorsqu’ils étaient laissés trop longtemps dans les champs. Un travail standard pour la récolte et le transport des produits a été mis au point afin de garantir un résultat cohérent avec une productivité optimale.

Les semis et la culture ont également fait l’objet d’améliorations grâce à l’approche 5S qui a été adaptée pour garantir que le contrôle régulier des cultures et l’irrigation soient effectués correctement.

La supply chain a été le dernier domaine d’amélioration ; TXM a utilisé les approches Lean pour améliorer la planification afin de réduire le gaspillage (destruction des récoltes non désirées) et la nécessité de transporter les récoltes à travers l’Australie afin d’équilibrer la demande.

Les résultats

Le projet est en cours et des défis importants restent à relever, mais notre client a déjà réalisé des gains significatifs.

Le respect des délais de livraison a atteint 100 % et ce niveau a été maintenu plusieurs mois. Ceci est essentiel car les commandes non livrées à temps finissent généralement par être refusées en raison des durées de conservation courtes pour les produits frais.

Une amélioration de la productivité d’environ 20 % a déjà été réalisée dans le remplissage et l’emballage grâce à une meilleure configuration de la ligne et à une réduction des temps d’arrêt. Cela a également permis de réaliser des économies substantielles en retraitement et en coût d’emballages.

Dans l’exploitation agricole, des gains de productivité ont été réalisés au niveau de la récolte et l’accent est mis sur l’amélioration des rendements grâce à la standardisation, afin de garantir le respect de processus optimaux pour les semis et l’irrigation.